La nausée

Brève
10/09/2019

En juin dernier, on apprenait que 800 tonnes de steaks hachés contenant plus de peau, de gras et de soja que de boeuf, avaient été vendues à des associations caritatives en France. Ils avaient été achetés grâce à des subventions de l'Union européenne. Aujourd'hui, ce sont 360 tonnes d'escalopes de poulet gorgées d'eau, destinées aux mêmes associations qui font scandale.

Si elle est, parait-il, sans danger, cette volaille a une valeur nutritionnelle déplorable. Sa valeur marchande était, elle, bien réelle pour l'intermédiaire qui a fait passer de l'eau pour du poulet.

L'arnaque sur le contenu de son assiette est fréquente au menu que nous sert l'industrie agroalimentaire. Mais quand il s'agit de l'aide alimentaire aux plus démunis, l'appétit des fournisseurs et des commanditaires pour le pognon est à vomir !

Les dernières brèves