Laboratoires d’analyse : des conditions insupportables

Brève
21/09/2020

Des salariés de laboratoires d’analyse se sont mis en grève, entre autres à Cahors, Figeac et Limoges. Leur charge de travail a décuplé depuis la pandémie. Les secrétaires médicales doivent enchaîner les heures, faire face à des usagers tendus à cause des heures d’attente à la porte du laboratoire, ou parce que les résultats des tests tardent à venir. Et cela, pour des salaires à peine supérieurs au smic.

La campagne de dépistage dont se vante le gouvernement se réalise, comme tout le reste, sans préparation, et surtout sans embauches supplémentaires. Que les travailleurs de la santé et les usagers se débrouillent, dit, comme à son habitude, le gouvernement ! Elles, car ce sont en majorité des femmes, n’acceptent pas et cela se comprend !

Les dernières brèves