Le pur-sang ne connaît pas la crise

Brève
23/08/2019

La vente à Deauville des yearlings, ces jeunes chevaux censés devenir des cracks pour les courses hippiques, a atteint cette année le chiffre d'affaires record de 43 millions d'euros. Un poulain s'est vendu plus de 1,6 million d'euros.

Aux dires des organisateurs, cela s’explique par la présence d'un plus grand nombre d'acheteurs au budget très important qui trouvent aussi une occasion de faire un placement financier. Car le véritable dada de ces riches, au-delà de leur passion pour la plus belle conquête de l’homme, ça reste de faire de l’argent !