Les damnés de la terre (…d’asile)

Brève
08/11/2019

Pour la 59e fois depuis 2015, deux camps de migrants ont été démantelés dans le nord de Paris. Plus de 1 600 personnes, dont 300 familles, ont été dirigées vers des gymnases. Depuis des mois, ces hommes, ces femmes et ces enfants avaient construit des bidonvilles avec tout ce qui pouvait servir de toit. La préfecture de police justifie ces évacuations au nom des risques pour la santé et la sécurité des migrants et des riverains. Quelle hypocrisie !

Pourquoi ces camps renaissent-ils après chaque démantèlement ? Parce que rien n'est fait pour accueillir et loger dignement ceux que la guerre et la misère chassent de leur pays !En leur refusant la liberté de circulation d'installation, le gouvernement les condamne à une vie de parias.

Les dernières brèves