Les paradis terrestres des capitaux

Brève
14/03/2019

L'Union européenne vient de publier une liste des paradis fiscaux, qui s'est encore allongée : le nombre de pays figurant sur sa « liste noire » passe de cinq à quinze. Et cela sans compter les variantes subtiles établies par l’UE comme par exemple une « liste grise » qui désigne les pays aux pratiques « discutables », mais pas franchement condamnables. Et certains pays comme le Panama ou l'Irlande qui régulièrement sont cités pour leurs pratiques financières ne figurent même pas sur cette liste.

D’aucune façon, il n'est question de mesures contraignantes à l'encontre de ces paradis fiscaux, qu'ils soient noirs, gris ou blanc cassé. Les portes du paradis restent grandes ouvertes pour les capitaux et les capitalistes.