Les rois du pétrole ne laissent rien au hasard

Brève
08/01/2020

En 2019, selon les estimations d'une ONG, les grandes entreprises pétrolières du monde auraient dépensé 200 millions de dollars dans des activités de lobbying visant à retarder ou à bloquer l'adoption de lois protégeant l'environnement. Ce n'est pas cher payé quand des milliards de profits sont en jeu. C'est juste un peu d'huile dans les rouages, pour s'assurer que la machine à faire du fric ne se grippe pas.

BP et Shell, en tête du peloton, auraient dépensé autour de 50 millions, et Total, quatrième de la liste, 29 millions.

Pour préserver le droit de piller les réserves pétrolifères de la planète et de continuer à la polluer, ils sont prêts à écorner légèrement leur profit, mais ils sauront se rattraper sur les consommateurs.

Les dernières brèves