L’exaspération éclate au Chili

Brève
21/10/2019

Depuis trois jours le Chili est secoué par des manifestations populaires, suite à l’annonce de l’augmentation du prix de ticket de métro de 800 à 830 pesos.

Devant leur ampleur, le gouvernement a annoncé l’abandon de cette augmentation mais en même temps, il a proclamé l’état d’urgence et le couvre-feu avec le déploiement de 10 000 policiers et soldats, faisant, aux dernières nouvelles, 7 morts. Cela n’a pas arrêté la colère de la population, au contraire, puisque dès le lendemain des milliers de personnes redescendaient manifester dans des concerts de casseroles à Santiago comme à Valparaiso.

Et si l’étincelle est partie du prix du ticket de métro, les raisons de la colère ne manquent pas. Au Chili, comme partout, la bourgeoisie veut faire  payer la crise aux couches populaires. Mais la coupe est pleine. Elle déborde même !

Les dernières brèves