Logements vacants et familles à la rue

Brève
12/02/2020

Le ministre de la Ville et du Logement vient de lancer un plan de lutte contre le logement vacant. Sur trois millions de logements recensés, 200 000 le sont depuis au moins deux ans dans des zones où la population ne trouve pas à se loger.

Malgré les efforts de l’État pour sécuriser la location, des propriétaires privés ne louent pas. Il existe aussi des grosses sociétés comme les banques et les assurances qui disposent de vastes parcs immobiliers qui laissent des immeubles de bureaux vacants ou les logements vides.

Comme à chaque fois, ce ministre va se fendre d’une lettre moralisante , et comme à chaque fois, la décision dépendra du bon-vouloir des propriétaires. Si ce ministre déclare qu’il est prêt à tout, il récuse la réquisition qui prendrait des années selon lui. Si c’était une question de temps, depuis le temps qu’elle est repoussée, le relogement serait depuis longtemps effectif !

Pourtant la contrainte par la loi s’applique, mais aux pauvres, quand il s’agit de les jeter à la rue.

Les dernières brèves