Lubrizol : un an après, la population n’oublie pas

Brève
26/09/2020

Il y a un an, l’usine de Lubrizol à Rouen brûlait, faisant partir en fumée 10 000 tonnes de produits chimiques, couvrant de résidus potentiellement toxiques des kilomètres à la ronde. Les pertes subies avaient été chiffrées entre 40 et 50 millions d’euros.

La responsabilité de Lubrizol était totale, ce qui n’empêcha pas le préfet d’accourir à son secours, déclarant qu’il n’y avait pas de risque.

Il a fallu près d’un an pour nettoyer la zone ravagée et, jusqu’à cet été, les riverains se plaignaient encore d’odeurs nauséabondes.

Cela illustre à quel point ces capitalistes font prendre des risques à toute la population pour leurs profits, avec la complicité de l’État.

Les dernières brèves