Naval Group : et plouf, le contrat !

Brève
16/09/2021

L’industriel militaire français Naval Group s’enorgueillissait d’avoir passé un « contrat du siècle » de plus de 40 milliards de dollars pour la livraison d’une douzaine de sous-marins à l’Australie, dont le premier ministre était encore reçu par Macron à ce propos à la mi-juin.

Patatras ! L’Australie a finalement décidé de rompre l’engagement et de se doter d’engins de fabrication américaine.

La France se vante volontiers de son rayonnement international, quitte à ce qu’il se résume à la vente d’engins de guerre qui ne répondent en rien aux besoins des populations. Les États-Unis ne dédaignent pas de lui rappeler à l’occasion qu’elle n’est qu’une puissance impérialiste de second rang.

Les dernières brèves