Pesticides : les maires retoqués

Brève
15/02/2020

Le Conseil d’État a rejeté vendredi la demande de suspension des distances minimales d’épandage de pesticides. Il donne ainsi raison au gouvernement contre les maires qui, par précaution, voulaient des distances de sécurité de plus de 100 mètres entre les zones d’épandage et les habitations,.

Les maires ont beau être soutenus par les riverains, rien n’y fait. Ces distances de sécurité, les riverains devront se mobiliser pour les imposer.

Les dernières brèves