Salon de l'armement en Egypte : la France en pole position

Brève
04/12/2018


Florence Parly, la ministre des Armées

En Égypte, un « salon de l'armement » vient d'être inauguré en grande pompe par le président, le général et dictateur Al Sissi, accompagné de la ministre française des Armées Florence Parly. Et c'est plus que symbolique.

Pendant trois jours, 400 entreprises font étalage de leur savoir-faire en matière d'engins de morts, depuis les chars jusqu'aux bombardiers en passant par les missiles et les drones, le tout afin de décrocher des contrats auprès des représentants d'une quarantaine d'États.

Le régime égyptien est un excellent client pour les industriels français, Dassault et compagnie, lui qui a acheté 24 Rafale, deux Mistral, deux BPC, etc., pour un total de 6 milliards d'euros. Dans ce festival des marchands de mort, la France n'a pas volé sa position en tête de gondole.