Services pédiatriques : une vieille recette qui ne règlera rien

Brève
03/11/2022

Alors que l'épidémie de bronchiolite fait déborder les services pédiatriques et que des bébés doivent être hospitalisés à des centaines de kilomètres de chez eux, le ministre de la Santé a annoncé débloquer 400 millions d'euros en urgence.

C'est le moins qu'il pouvait faire, comme à chaque fois que les hospitaliers se mobilisent pour dénoncer publiquement le manque de moyens permanent à l'hôpital.

Cette somme servirait à des primes et des heures supplémentaires : le gouvernement n'a donc rien d'autre à proposer aux soignants déjà surchargés que de travailler encore plus, en étant un peu moins mal payés.

Après avoir laissé l'hôpital à l'abandon depuis des années, ce type de fausse solution ne peut que dégoûter encore plus les travailleurs hospitaliers de l'exercice de leur métier. À moins qu'elle ne les enrage...

Les dernières brèves