Sobriété : à qui les frais du télétravail ?

Brève
06/10/2022

Photo : Jeremy Barande

Dans le « plan sobriété » du gouvernement, le télétravail est en bonne place. Demander aux salariés de travailler depuis chez eux un jour ou plus par semaine permettrait de diminuer la consommation de carburant et de faire baisser les dépenses énergétiques des entreprises.

Sauf qu’un salarié en télétravail doit se nourrir, se chauffer, s’éclairer... Et bien souvent la contribution de l’employeur ne compense pas ces dépenses supplémentaires.

Derrière le mot « sobriété », un effort de moins pour le patronat, des sacrifices en plus pour les exploités !

Les dernières brèves