Loi immigration : une attaque contre tous les travailleurs

Communiqué
20/12/2023

Pour faire voter leur loi anti-immigrés, Darmanin, Borne et Macron y ont intégré nombre des propositions des Républicains qui les avaient eux-mêmes puisées dans le programme de Le Pen. Une nouvelle majorité a donc surgi à l’Assemblée nationale : l’alliance de la Macronie, de LR et du RN.

Avec cette nouvelle loi, une aide-soignante étrangère en situation régulière devra attendre deux ans et demi pour toucher les allocations familiales. Avec cette loi, les étudiants étrangers devront payer une caution. Avec cette loi, un jeune né sur le sol français de parents étrangers n’est plus automatiquement considéré comme Français. Avec cette loi, les conditions du regroupement familial sont durcies et la déchéance de nationalité est de retour.

Ces politiciens à plat ventre devant les riches et les capitalistes ne savent faire que deux choses : taper sur les classes populaires et faire diversion en désignant des boucs-émissaires.

Rappelons-le, les restaurants, les chantiers de construction, les Ehpad, les usines ou l’aide à domicile ne pourraient pas fonctionner sans la sueur des travailleurs de toutes origines et de tout statut. Travailleurs français ou immigrés, avec ou sans papiers, nous avons les mêmes exploiteurs, nous subissons les mêmes politiciens abjects.

Ne tombons pas dans le piège de la division !

Retirer des droits aux travailleurs étrangers n’en donne pas aux travailleurs français, bien au contraire. Les gouvernements commencent toujours par s'attaquer aux plus précaires pour continuer à taper sur le reste du monde du travail.

Pour nous défendre, nous ne pouvons certainement pas compter sur le parlement ni sur ces députés qui pleurnichent aujourd’hui parce qu’ils avaient appelé à voter Macron en 2017 et 2022 « pour faire barrage au RN ». Nous ne devons compter que sur notre rôle indispensable dans la société et sur nos luttes communes.

Nathalie Arthaud