Amiante dans les Landes

Empoisonnés, morts empoisonnés et condamnés à rembourser

Brève
16/04/2016

Le 31 mars, la cour d’appel de Pau a confirmé que la papeterie Gascogne était coupable de faute inexcusable pour avoir exposé neuf salariés à l’amiante. Mais dans le même jugement, la cour d’appel a décidé de réduire les indemnités versées en première instance, ce qui condamnent les aimantés, ou leurs familles pour ceux qui sont décédés, à rembourser les trois quarts de ce qu’ils ont touchés.

Le patronat empoisonne les travailleurs et la justice affiche son mépris de classe.

Les dernières brèves