Valls utilise les casseurs pour discréditer la contestation sociale

Communiqué
20/06/2016

Malgré toutes les pressions gouvernementales relayées avec complaisance dans les médias, la loi travail est rejetée par l’immense majorité de l’opinion ouvrière. Et Valls veut détourner l’attention sur les casseurs, qu’il assimile à tous ceux qui ont manifesté mardi dernier à Paris. C’est une insulte à tous les opposants à la loi travail ! En menant cette campagne, il veut dissimuler le fait que l’écrasante majorité de la classe ouvrière ne veut pas de sa loi. C’est une lamentable diversion ! En réalité, après plus de trois mois de mobilisations et de grèves, la lutte continue et de nouveaux contingents de travailleurs se joignent activement au mouvement.

Au succès de la journée du 14 juin à Paris, Manuel Valls répond qu’il est prêt à interdire les prochaines manifestations. Il aime jouer les matamores mais il n’est pas dit qu’il ose prendre ce genre de mesure. Ce faisant, ce prétendu socialiste montre de quoi il serait capable.

Les rodomontades, les insultes voire les menaces de Valls ne changeront rien au fait que la loi travail est profondément anti-ouvrière et perçue comme telle par tous les travailleurs.

Lutte ouvrière