Gironde

Vols au-dessus de nos têtes, vols dans nos poches

Brève
25/03/2020

Le gouvernement a décrété l’état d’urgence sanitaire, et par ces mesures, il vise essentiellement les travailleurs qui devront relever les manches encore plus pour faire repartir l’économie. D’autres, par contre, ne s’en soucient pas, et dépensent allègrement le budget de l’État alors que tout devrait être concentré sur les hôpitaux, la santé en général.

C’est le cas de la base militaire de Cazaux dans les Landes où les avions de guerre qui y sont stationnés continuent à griller des milliers de litres de kérosène tous les jours, même pendant le confinement. Toute cette énergie pourrait servir à bien d’autres choses et les militaires pourraient être mis à contribution pour approvisionner en médicaments ou en masques ou en produits alimentaires la population.

Vraiment cette épidémie aura révélé les priorités du gouvernement, faire bosser les travailleurs, et gaspiller l'argent public !

Les dernières brèves