Technicentre SNCF - Oullins (Rhône)

Amiante : les lenteurs de la justice

Brève
05/04/2019

Une grève aux ateliers SNCF d'Oullins en 2013

     Le 29 mars, le syndicat CGT des cheminots d’Oullins organisait une réunion d’information. Une cinquantaine de cheminots étaient présents ainsi que l’avocate des 294 d’entre eux qui, en mars 2017, ont déposé plainte contre la SNCF pour mise en danger de leur vie avec l’amiante. Pendant des dizaines d’années ces travailleurs ont manipulé des pièces qui en contenaient. Depuis 2007, 14 cheminots en sont morts. Mais Oullins n’est pas reconnu comme «site amianté», bien que la direction de l’entreprise en ait fait un argument pour justifier son déménagement à Vénissieux fin 2019.

     La justice, elle, prend son temps : d'après l’avocate, la procédure peut durer des années. Depuis deux ans, le dossier, d’abord envoyé sur l’île de la Réunion pour y auditionner  un cadre SNCF, serait enfin revenu !

     L'idée d'attaquer la SNCF pour «préjudice d’anxiété» est envisagée. Car la plupart des ouvriers et techniciens d’Oullins  ont été au contact de l'amiante. La direction SNCF, elle, n’a rien à dire d’autre que «Nous laissons l’enquête suivre son cours» !