Fermeture de l'Ehpad de Tauves (63)

Chronique d'une fermeture programmée

Brève
07/04/2019

L'annonce de la fermeture de l'Ehpad (Etablissement d' Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes) public de Tauves d'ici l'été a provoqué beaucoup d'émotion. D'une capacité de 41 lits, cet Ehpad compte actuellement 31 résidents et 37 salariés. Ils vont être jetés dehors, par décision de l'ARS (Agence Régionale de Santé) et du Conseil départemental, sans savoir où ils vont atterrir, vu le manque de places et de postes dans les Ehpad publics des alentours.

Mais depuis que l'annonce a été rendue publique et provoqué le scandale, l'ARS dit que la décision n'a pas encore été prise et elle tente de justifier sa décision. Le déficit cumulé d'un million d'euros depuis 2013 ne serait pas la raison principale. L'ARS ose invoquer l'absence de médecin coordinateur, celle de cadres infirmiers et différents problèmes d'organisation, dont elle est en fait responsable et s'appuye sur les conclusions de l'administrateur provisoire (qu'elle a elle-même nommé !) qui affirme évidemment, comme elle le voulait, que l'établissement ne pouvait continuer à fonctionner !

L'ARS a pour politique de fermer tous les petits établissements inférieurs à 80 lits qu'elle juge non rentables et sans avenir. L'EHPAD public de Tauves est le premier du département à devoir en faire les frais. Tant pis si le résident n'a plus la proximité de sa famille, tant pis si le résident devient un numéro anonyme, tant pis si le personnel n'a plus de travail, sauf en allant beaucoup plus loin.

C'est scandaleux !