Défi Mode

Des comptes opaques qui devraient être transparents

Brève
25/04/2019

Les 220 salariés de Défi Mode et Nov Mode sont menacés de licenciement avec la fermeture annoncée de leurs 60 magasins, sous prétexte de difficultés économiques.

Le 19 avril dernier, les salariés ont appris que le groupe Thierry Dai était condamné par la justice pour défaut de gestion, et devait injecter 1,8 million d'euros dans Défi Mode. Cela remettait en cause une grande partie des fermetures et des licenciements. Mais cela n'a pas empêché, cinq jours plus tard, le 24, le ministère du Travail, par la voix de son service de la Direccte, de valider tous les licenciements du si mal nommé "plan de sauvegarde de l'emploi" (PSE) !

Une chose est sûre, c'est que les comptes de l'entreprise ne sont pas transparents. Quelle est la réalité des "difficultés économiques" ? Où sont passés les profits des années passées ? Ce sont des questions légitimes que les salariés à qui on veut faire payer les frais de l'opération sont en droit de poser, mais un droit qui ne peut être imposé que par les luttes.