Kidiliz – Saint-Chamond (Loire)

Des salariées contestent le plan social au rabais

Brève
08/02/2021

     Fin 2020, 900 salariées sur 1250 du groupe Kidiliz (ex-Zannier), filiale du groupe Semir, étaient licenciées avec des indemnités et un PSE a minima. Plus de 150 d'entre elles ont décidé de contre-attaquer et de contester pour « irrégularités et insuffisances » l’accord, signé par les syndicats et validé par l’administration, en saisissant le Tribunal administratif de Paris et les Prud’hommes.

     Le groupe Semir, pourtant mis en cause dans la situation de l’entreprise, n’a pas mis un euro dans le plan social. Quant à la famille Zannier, l’ancien propriétaire qui a vendu l’entreprise au groupe Semir et ramassé le pactole, après avoir exploité des générations d’ouvrières, elle s’est reconvertie dans l’hôtellerie de luxe et les grands crus.

Même licenciées, certaines salariées ne comptent pas se laisser faire.

Les dernières brèves