Médipôle Villeurbanne

État et capitalistes main dans la main

Brève
08/07/2021

Les grévistes du Médipôle de Villeurbanne en juillet 2021

     La mobilisation des salariés de l’hôpital privé Médipôle (qui appartient au riche groupe Ramsay), démarrée le 23 juin, continue, pour revendiquer des salaires dignes de ce nom, et dénoncer l’épuisement dû au travail en 12 heures, aux rappels sur repos, à la flexibilité imposée. La direction rogne même sur le temps de prise en charge des patients. 

     Face à la détermination des grévistes, la direction joue ouvertement le pourrissement. En effet, depuis la pandémie, l’État a mis en place une garantie de financement à la hauteur des rentrées de 2019. Plutôt que de céder aux grévistes, elle préfère fermer des services et vider l’hôpital de ses patients puisque l’argent public abonde le manque à gagner.

     Tandis que les actionnaires de Ramsay, soutenus par l’État, ne pensent qu’à leurs dividendes, les travailleurs veulent pourvoir faire tourner l’hôpital dans de bonnes conditions. Cela montre bien que ce sont ces derniers qui sont les mieux placés pour en prendre les rênes.

Les dernières brèves