Famar - Saint-Genis-Laval (Rhône)

Fermeture programmée d'une usine pharmaceutique

Brève
26/03/2020

Manifestation en juillet 2019 contre la fermeture de l'usine

     Bruno Lemaire, ministre de l’économie, a déclaré au Journal Le Progrès qu'il n'est pas question de laisser tomber l'usine Famar de Saint-Genis, seul fabriquant habilité à produire la Nivaquine  des laboratoires Sanofi sur le marché français. Évidemment avec la pandémie, le projet de fermeture de l'usine fait désordre, d'autant plus que la Nivaquine est fabriquée à partir de la chloroquine dont on parle beaucoup en ce moment. L’usine produit aussi l'azithromycine, un antibiotique associé aux traitements expérimentaux contre le coronavirus.

     L'usine est en redressement judiciaire depuis juin 2019, avec le chômage comme perspective pour les 250 travailleurs dès l’été 2020. Les grands groupes pharmaceutiques donneurs d'ordre comme Sanofi, Merck… voulaient transférer leurs productions ailleurs.
     Les dirigeants politiques au service des grands groupes pharmaceutiques attendent qu'il y ait une  épidémie catastrophique pour se préoccuper de l'avenir d'une usine et des travailleurs ô combien indispensables à la société. Quel cynisme !
 

Les dernières brèves