Lyon – Raffinerie de Feyzin

Gilets jaunes et ouvriers du pétrole : même combat !

Brève
30/11/2018

     Le PDG de Total, Patrick Pouyanné, était en visite jeudi 29 novembre à Feyzin, où les travailleurs postés étaient en grève depuis une semaine. Interrogé sur les gilets jaunes, il a osé affirmer « veiller personnellement chaque jour à ce que Total répercute la baisse des cours du brut sur les prix à la pompe », prétendant même qu’il n’y était pas pour grand-chose, « que le marché est très volatile, difficilement compréhensible » et qu’il ne gagnait que 1ct par litre à la pompe. Bref, il joue du même pipeau que son serviteur à l’Elysée : oui on vous entend mais on garde le cap… vers nos profits !

     Au même moment, au rond-point à proximité de la raffinerie de Feyzin, des grévistes ont discuté avec des gilets jaunes, et ensuite certains d’entre eux sont venus au rassemblement devant l’usine destiné à accueillir Pouyanné.

     Lors de la « rencontre » organisée dans le site avec le personnel, Il y avait du monde, grévistes, non-grévistes et bien sûr tous les cadres. Le PDG a su énerver tous les travailleurs présents, en affirmant que les salariés de Total gagnaient en moyenne 65 000 euros par an.

     C’et sûr, avec ses 3,8 millions de rémunérations en 2016, comme rançon des milliards versés aux actionnaires du groupe, Pouyanné fait monter la moyenne !