Fermetures de classes

Jeunesse populaire sacrifiée

Brève
11/02/2024

     La petite baisse du nombre d’élèves attendue dans les écoles de la région l’an prochain devrait être une occasion d’alléger légèrement les classes surchargées. Mais non, c’est encore une occasion de faire des économies. Dans le Rhône, 118 classes en moins (279 fermetures contre 161 ouvertures). C’est 10 dans la Loire, 27 en Isère, etc.

     Par exemple, à l’école Maria Callas de Montreynaud, quartier populaire de Saint-Étienne, une classe va fermer alors qu’il y a plus de 30 élèves par classe. Une mobilisation des parents et enseignants, très suivie, a déjà eu lieu ce vendredi 9 février, et elle va se poursuivre.

     Écoles, hôpitaux, Ehpad… les classes populaires sont sacrifiées sur l’autel des économies et des profits.

Les dernières brèves