Grève de 1948 – Saint-Étienne

Justice pour les mineurs… 72 ans après

Brève
06/10/2020

Obsèques d'Antonin Barbier, mineur gréviste tué par les CRS en 1948

La justice bourgeoise sait reconnaître ses torts, mais elle prend son temps : elle vient de reconnaître que la répression de la grève des mineurs, en 1948 était "abusive". Cette répression sous le ministère du socialiste Jules Moch avait fait deux morts, des centaines d'emprisonnés et des dizaines de révoqués dans la région stéphanoise.

Juste après la Seconde guerre mondiale, la vie restait dure pour les travailleurs. Mais jusqu'en 1947, le PC et la CGT appelaient à « produire, produire, produire », en particulier dans les mines, dénonçant les grèves comme « l'arme des trusts ». Ils participaient au gouvernement avec la droite et les socialistes. Ils ont attendu la fin 1947, après avoir été chassés du gouvernement, pour appeler à des grèves, parfois très dures, comme celle des mineurs.

Cet épisode rappelle que les dirigeants bourgeois, qu'ils soient socialistes ou autres, sont prêts à tout pour sauvegarder l'ordre capitaliste.

Les dernières brèves