Chômage

La bourgeoisie à l’offensive

Brève
27/06/2020

Pôle emploi publie une surprenante baisse du nombre de chômeurs totalement privés d’emploi (catégorie A) à la fin mai. Dans la région, il y aurait ainsi environ 15 000 chômeurs en moins en catégorie A. Cette baisse n’est qu’un trompe-l’œil. Les chômeurs embauchés n’ont le plus souvent trouvé que des emplois précaires, à temps partiel ou à durée courte. Aussi, le nombre des chômeurs contraints de pointer (catégories A, B, C) continue d’augmenter avec environ 2 000 supplémentaires dans la Région.

Le chômage ne recule pas. Aux chômeurs de Pôle emploi s’ajoutent tous ceux qui ont été mis au chômage partiel par leurs employeurs, avec un salaire réduit. Et maintenant les licenciements massifs se multiplient. Les conditions d’existence de centaines de milliers de travailleurs sont en train d’être détruites. Toute la population laborieuse s’appauvrit, non seulement les ouvriers et employés, mais aussi les petits commerçants, artisans, paysans dont les revenus dépendent du pouvoir d’achat des salariés.

C’est la bourgeoisie qui impose ces nouveaux sacrifices aux travailleurs et planifie des milliers de licenciements, avec la complicité du gouvernement. Le travail doit être réparti entre tous les salariés, CDI, CDD, intérimaires ou salariés de la sous-traitance. Il faut imposer de travailler moins pour travailler tous !

Les dernières brèves