Passages à niveau

La sécurité n'est dangereusement pas au niveau

Brève
10/03/2018

Par la voix de sa sous-préfète, l'Etat vient d'annoncer des travaux pour supprimer le passage à niveau de Salzuit, en Haute-Loire. Situé au croisement de la ligne ferroviaire Clermont-Ferrand/Nîmes et la route nationale 102, il est considéré comme l'un des dix plus dangereux du pays, avec plus de 9 000 passages de véhicules croisant 12 trains par jour.

Par contre, jugé tout aussi dangereux, le passage à niveau de Bournoncle-Saint-Pierre, situé à une vingtaine de kilomètres sur la même nationale, dans le même département, n'est, lui, toujours pas programmé.

Après l'accident meurtrier d'Allinges (74) en 2008, l'Etat avait annoncé un plan de suppression des passages à niveau. Mais en dix ans, il n'en a supprimé que 17. C'est vraiment dérisoire quand on sait qu'il y en a plus de 15 000 !