Dans le Puy-de-Dôme comme dans le reste du pays

L’Education scolaire à la diète

Brève
06/02/2024

Pour le Puy-de-Dôme, l’Académie prévoit 37 fermetures et 16 ouvertures de classes. Et aucun poste de remplaçants ne sera créé alors que sur la dernière année scolaire 2 400 heures de cours n’ont pas été remplacées. Cette carte scolaire présentée vendredi 2 février par le directeur académique pour l’année 2024-2025 a été rejetée par les syndicats, et des parents d’élèves, comme à Sauxillanges ou à Châteldon, se sont déjà mobilisés pour se faire entendre.

De l’aveu même du directeur académique, le nombre d’enseignants pour 100 élèves dans le Puy-de-Dôme est faible : « Il faudrait créer 150 postes dans le département » ne serait-ce que pour atteindre la moyenne nationale.

Tels sont les choix du gouvernement : l’Education est mise à la portion congrue tandis que le budget militaire grimpe en flèche.

Les dernières brèves