Les inégalités féminines en Auvergne-Rhône-Alpes

Brève
10/03/2018

Selon l’INSEE (Institut national de la statistique et des études économiques), dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, 43 % des femmes en âge de travailler occupent un emploi à temps plein contre 65 % des hommes. Les femmes au foyer, celles qu'on dit inactives, représentent 20 % de la population féminine contre 13 % dans la masculine. La présence d'enfants reste principalement à la charge des femmes : à partir de trois enfants, les mères de la Région sont inactives à plus de 40 %, tandis que le pourcentage des pères inactifs est minime.

Côté études, les étudiantes sont plus nombreuses que les étudiants depuis 1980 et chez les moins de 45 ans, les femmes sont plus diplômées que les hommes. Mais l'emploi féminin reste fortement concentré dans un nombre réduit de professions, souvent mal payés.

Côté salaires, les 20 % des femmes les plus pauvres gagnent 28 % de moins que leurs homologues masculins. Et le salaire annuel des cadres féminines dirigeantes est inférieur de 32 % à celui des cadres masculins.

La société capitaliste est profondément inégalitaire : cela pèse d'autant plus qu'on est ouvrière et femme.