Saint Etienne

Les migrants, derniers du culte

Brève
22/04/2019

Suite à l'expulsion des migrants qui occupaient la Bourse du travail puis l'université, un curé de Saint-Étienne a appelé à fermer les églises en dehors des offices, de peur que les migrants ne les occupent. Au-delà du fait que c'est un fantasme, puisque personne, en dehors de lui et du préfet, n'y avait pensé, cela dénote d'une haute conception de la "charité chrétienne".

Lorsque le père Riffard, curé de Montreynaud, avait accueilli des migrants dans son église pour protester contre le sort qui leur est réservé, il n'avait d'ailleurs pas été beaucoup soutenu par sa hiérarchie, y compris lorsqu'il avait été attaqué en justice.

Pourtant, tous les étrangers ne gênent pas l'Église. Lorsque de riches donateurs du monde entier ont versé pour la reconstruction de Notre-Dame, elle n'a pas protesté…

Les dernières brèves