Démagogie anti-immigré

Même des patrons s'en plaignent

Brève
13/04/2021

Depuis longtemps, les jeunes majeurs étrangers sont régulièrement confrontés aux tracas administratifs. A partir de leur majorité, ils doivent obtenir une autorisation de séjour auprès de la préfecture, à renouveler tous les trois mois, sous peine d’être expulsé.

Sans cette autorisation de séjour, ils ne peuvent continuer leur scolarité, leur stage, leur apprentissage ou leur travail. Ce qui les oblige, sitôt leur autorisation reçue, à renouveler les démarches pour obtenir l’autorisation suivante.

Au point que dans le Puy-de-Dôme, des chefs d'entreprises, s’en émeuvent. Ils viennent d'adresser un courrier au préfet pour dénoncer la traque de leurs apprentis d'origine étrangère et, notamment, les tracas administratifs divers que cela provoque dans leurs affaires.

La solution est pourtant simple : il faut imposer la liberté de circulation et d’installation pour tous les travailleurs.

Les dernières brèves