Hôpital de Saint-Étienne

Paradis artificiel

Brève
30/07/2022

     Jeudi 28 juillet, le nouveau ministre de la santé, François Braun, en visite au CHU de Saint-Étienne, s’est exclamé « c’est le paradis ! » devant l’organisation des urgences. Les quelques aspects positifs sont pourtant bien plus le résultat du dévouement et de l’inventivité du personnel que des moyens qui sont ici comme partout en baisse depuis des années.

     Cette exclamation ministérielle est indécente et révoltante : dès le lendemain de la visite, on apprenait que les urgences de l’hôpital du Forez fermaient pour tout le week-end. Et celles de l’HPL de Saint-Étienne ont fermé la nuit pendant tout un mois en mars, et celles de l’hôpital du Gier, à Saint-Chamond, plusieurs mois l’an dernier.

     Les solutions existent pour remédier à cette situation, et il n’y avait pas besoin de se déplacer pour les connaître car c’est ce que réclament les travailleurs de l’hôpital depuis des années : des moyens, du personnel et des salaires décents !

Les dernières brèves