SNCF - Ain

Passages à niveau, trains bondés : des économies criminelles

Brève
05/11/2019

Un passage à niveau

     Dimanche 3 novembre, deux personnes sont mortes dans leur voiture, percutée par le TER Belfort-Lyon au passage à niveau de Tossiat. On ne connaît pas les circonstances exactes de l’accident mais ce passage à niveau est classé « prioritaires à sécuriser » par l’État. En 2007, un chauffeur routier y était décédé et de nombreux passagers avaient été blessés dans un choc avec un TGV. Ne pas tout mettre en œuvre pour sécuriser les passages à niveau est scandaleux : il y a régulièrement des accidents à des passages à niveau, avec des morts.

     Le train impliqué était totalement bondé, avec 620 voyageurs les uns sur les autres. C’est bien souvent le cas lors des départs et retours de week-end, ou encore au quotidien, pour les usagers qui viennent travailler à Lyon en TER. Les couloirs sont alors totalement bourrés, gênant même le passage du contrôleur, comme cela a été le cas dimanche dans l’Ain. Cet  accident est un nouvel exemple du caractère criminel de la politique d’économies menée depuis des années par la SNCF et les autorités.

Les dernières brèves