Dompierre-sur-Besbre (Allier)

Stellantis se gave d’argent public

Brève
17/05/2021

La fonderie PSA de Sept Fons (maintenant Stellantis) de Dompierre-sur-Besbre est une fonderie fonte qui produit essentiellement des moteurs diésel. En 2016, plusieurs lignes d’usinage de pièces de frein ont été transférées de l’usine PSA de Caen. Des travailleurs ont dû suivre et partir de Caen pour Dompierre. Et les formations de ceux qui ont été mutés à l’usinage ont été essentiellement financées par de l’argent public.
Maintenant la direction veut continuer la reconversion de l’usine et abandonner peu à peu la fonte.
Un plan de soutien à la filière fonderie automobile a été présenté par le gouvernement. Sur les 50 millions de ce plan, Stellantis ne déboursera que 10 millions d’euros. Mais cela ne suffit pas pour le directeur de Sept Fons. Il a présenté à la région Auvergne-Rhône-Alpes un plan pour une nouvelle tranche d’usinage de 30 000 pièces par semaine.
La direction veut aussi de l’aide pour rendre l’usine plus « verte ». Elle cherche une solution technique et 20 millions d’euros pour la « décarbonisation » du cubilot. Le conseil municipal de Dompierre et la communauté de communes appuient la demande de la direction d’une subvention régionale.
Stellantis est né de la fusion de PSA et Fiat-Chrysler en janvier 2021. Les deux familles Peugeot et Agnelli se sont partagées 2,8 milliards d’euros pour le mariage et les actionnaires viennent de toucher 1 milliard d’euros.
Alors, ce n’est pas l’argent qui manque pour faire les travaux nécessaires à la modernisation de la fonderie de Sept Fons.
Le chantage à l’emploi et à l’avenir de l’usine permettent à la direction de faire pression sur les élus locaux qui seraient responsables de la disparition de l’entreprises s’ils ne distribuaient pas de l’argent public.
Stellantis a des milliards dans ses coffres, c’est à lui de payer ! Pas un sou d’argent public aux industriels riches à milliards !

Les dernières brèves