Collomb - Lyon

Une carrière au service des riches et de l’ordre

Brève
20/09/2018

     Gérard Collomb a décidé de quitter dans quelques mois le gouvernement de Macron pour faire campagne pour la mairie de Lyon : il évoque vaguement quelques désaccords, sur la baisse de pouvoir d’achat des retraités, mais l’augmentation de la CSG n’est pas nouvelle et il ne l’avait jamais critiquée jusque là. Il craint probablement surtout de perdre des voix aux prochaines élections.

     A la tête de la municipalité et de la Métropole à Lyon avant 2017, il défendait les intérêts des patrons locaux comme Mérieux et Aulas ; il a soutenu les suppressions de postes dans les hôpitaux et la fermeture de l’ Hôtel-Dieu, transformé en hôtel de luxe ; il faisait pression sur les conditions de travail des salariés. Il n’a pas été dépaysé dans ce gouvernement de combat contre tous les travailleurs.

     Après avoir fait la chasse aux Roms à Lyon, il a endossé la responsabilité d’organiser la chasse aux migrants sur le plan national.

     Les travailleurs lyonnais n'attendront donc pas de lui une politique plus sociale.