Municipales à Clermont-Ferrand :  Ce que proposent les candidats (2)

Article de presse
12/03/2020

Marie Savre, 48 ans "Lutte ouvrière, faire entendre le camp des travailleurs", investie par Lutte ouvrière

La Montagne a proposé quatorze thématiques aux candidats à Clermont-Ferrand. Voici le second volet de leurs réponses.

Réponses de Marie Savre :

 

- Première mesure une fois élue.

Nous ferions appel à tous les travailleurs, avec ou sans papiers, à leurs syndicats, associations pour dénoncer les injustices et soutenir les familles ouvrières en les aidant à porter leurs revendications. Dans tous les choix où les intérêts des travailleurs pauvres s’opposent aux classes aisées, nous choisirions le camp des plus démunis.

- Seniors et personnes âgées

La façon dont la société capitaliste s’occupe des personnes âgées est un vrai scandale, tant pour les seniors que pour le personnel des établissements. C’est devenu une manne financière, l’or gris disent certains. S’occuper correctement de nos aînés ne pourra se faire qu’en renversant ce système économique abject.

- Petite enfance

Il y a pénurie de crèches et des listes d’attente dans toutes les municipalités. Les budgets alloués sont notoirement insuffisants car l’Etat les réduit régulièrement. Le budget militaires ou les cadeaux aux grandes entreprises devraient être utilisés pour les besoins, notamment en embauchant des assistantes maternelles.

- Culture

La culture commence par l’éducation. Des parents sont obligés de manifester pour obtenir des remplaçant comme à Michelet ou Chanteranne. On économise sur l’Education et la culture, alors que les profits du CAC 40 explosent à 87 milliards pour 2018. L’argent existe, il faut aller le prendre.

- Equipements sportifs

Les équipements sportifs devraient être organisés en fonction des besoins des milieux populaires pour accéder facilement au développement physique. Mais pas pour financer indirectement le sport professionnel qui n’est qu’un marché publicitaire qui transforme les sportifs de haut niveau en homme sandwichs.

- Quels investissements majeurs ?

Les investissements devraient dépendre des besoins exprimés par les milieux populaires. Mais ils se heurteraient à l’opposition de l’Etat. Seule la mobilisation des travailleurs de la commune, français ou immigrés, pourrait imposer ces décisions favorables aux classes populaires.

- Carte blanche

Une commune dirigée par des révolutionnaires pourrait être un point d’appui pour organiser les combats : contre les licenciements, pour appuyer les grèves, contre des expulsions locatives, pour la réquisition de logements vides. Elle ferait tout pour instaurer dans la commune une forme de démocratie ouvrière.

© La Montagne Clermont-Ferrand - Propos recueillis par Pierre Peyret

Lire l'article en ligne