Régionales :  Chantal Gomez (LO) : « toujours révoltée »

Article de presse
07/06/2021

Chantal Gomez , lutte ouvrière, le 30 mai à Clermont. © Richard BRUNEL

A 65 ans, Chantal Gomez est « toujours aussi révoltée » face à la société telle qu’elle tourne, contre les injustices, de voir que la queue des bénéficiaires ne cesse de s’allonger devant les portes des Restos du cœur et par bien d’autres souffrances encore endurées dans le monde entier.
Chez celle qui conduit la liste Lutte ouvrière, l’engagement est apparu tôt. À 15 ans, j'étais aux Jeunesses communistes?; je suis militante depuis 1979. L’engagement, c’est ma vie?! », résume l’intéressée.

Originaire de Privas (Ardèche), cette ancienne dessinatrice technique aujourd’hui en retraite vit à Echirolles (Isère). Elle y a été conseillère municipale de 2008 à 2014. Lors de sa première participation aux Régionales en 2015, elle a réuni 1,25 % des suffrages. Le 20 juin prochain, elle veut à nouveau « défendre le camp des travailleurs. Leurs problèmes ici sont les mêmes qu’ailleurs : avoir un emploi, un salaire correct, savoir si son enfant va avoir une place à l’école, s’il mangera à midi, s’il trouvera du travail… Je défendrai avant tout ces idées et surtout l’idée que pendant la pandémie, on l’a vu, les travailleurs ont fait tourner la société et ce sont eux qui doivent la gérer?; ils sont tout à fait capables de la diriger, bien mieux qu’une classe de grands bourgeois qui prélève sa dîme et mène le monde à la catastrophe?! »

 

Droits de reproduction et de diffusion réservés © La Montagne

Lire l'article en ligne