Vaulx-en-Velin - Élections municipales | Équipements publics :  « Faire payer l’État et les capitalistes »

Article de presse
13/03/2020

Thomas Spreux. Photo Progrès /Yannick PONNET

Thomas Spreux (Lutte ouvrière) : « Ces dernières années, par manque de moyens, les élus de Vaulx-en-Velin ont dû renoncer à des équipements indispensables. Pour ne citer que quelques exemples, le PC a fermé les centres de santé Lamaze, qui offraient il y a vingt ans des soins de proximité aux habitants, avec 40 000 consultations par an.

Plus récemment, le PS a annulé la construction d’un centre aquatique, et aujourd’hui je peux témoigner, en tant qu’enseignant de CP, que les élèves se rendent deux fois moins qu’avant à la piscine. Inutile d’expliquer tous les dangers que cela représente pour eux de ne pas avoir pu apprendre à nager. Pourtant il y a des richesses dans ce pays.

Mais pour qu’elles servent à ouvrir les équipements nécessaires, il faudra faire payer l’État et les capitalistes. Ces élections n’y suffiront pas. Mais si des candidats de Lutte ouvrière étaient élus, alors tous ceux qui veulent se battre sauraient sur qui compter pour soutenir leurs combats contre toutes les injustices de cette société. »

Droits de reproduction et de diffusion réservés © Le Progrès

Lire l'article en ligne