La Montagne :  Lutte ouvrière : Le parti de Nathalie Arthaud « avec les travailleurs »

Article de presse
24/05/2017

De gauche à droite?: Jean-Loup Dechezleprêtre, Dominique Leclair, Gabrielle Capron, François Marotte, Claude Dufour, Daniel Seguy © photo franck boileau

Lutte ouvrière présente des candidats dans les cinq circonscriptions du Puy-de-Dôme « pour défendre un courant du mouvement ouvrier qui ne se résigne pas, qui ne baisse pas les bras ».

Cinq candidats « de la lutte »

Sur le terrain tout au long de l'année, « aux côtés des travailleurs », Lutte ouvrière est actuellement aussi en campagne en vue des élections législatives, dans les cinq circonscriptions du Puy-de-Dôme, comme dans 553 circonscriptions de France.

Dans l'élection d'Emmanuel Macron à la présidence de la République, les militants de Lutte ouvrière voient "la droite et la gauche rassemblées avec la certitude que Macron et son gouvernement vont se mettre au service du grand patronat, et qu'ils attaqueront ensemble, main dans la main comme jamais, la condition ouvrière".

Ils invitent "les électeurs qui ont voté pour Nathalie Arthaud, à prolonger leur choix aux élections législatives" autour des objectifs défendus à la présidentielle : interdiction des licenciements, répartition du travail entre tous, augmentation des salaires, suppression du secret des affaires et des comptes des entreprises.

"Intérêts de classe"

Au cours de la réunion de présentation des candidats à la presse, Dominique Leclair, candidat dans la 1ère circonscription, a déploré le fait que "le théâtre parlementaire ne sert qu'à amuser la galerie pendant que les décisions qui compent sont prises en coulisses, sous la pression directe de la bourgeoisie et du grand partonat, c'est-à-dire dans les conseils d'administration des entreprises".

C'est pourquoi les candidats LO appellent à "construire par la lutte une opposition basée sur les intérêts de classe du monde du travail". Ils ont évoqué notamment "les résultats records qui succèdent aux résultats records chez Michelin, où le bénéfice a augmenté de 43 % en 2016, les dividences des actionnaires ont aumenté pour la 2ème année consécutive de 14 %, mais l'atelier de rechapage de La Combaude vient de fermer, soit la suppression de 330 emplois".

Laurence Coupérier

Droits de reproduction et de diffusion réservés © journal La Montagne