Chambéry (Savoie) :  Lutte Ouvrière s’invite aux élections municipales

Article de presse
28/01/2020

Marie Ducruet sera tête de liste pour le parti Lutte Ouvrière à Chambéry. Edgar Barraclough, de l’association “Soleil rouge, des clowns à l’hôpital”, sera son colistier. Photo Le DL /Etienne MERLE

C’est la première fois en Savoie que le parti de Nathalie Arthaud se présente à des élections municipales. Le parti trotskiste Lutte Ouvrière devrait proposer sa propre liste aux élections municipales de Chambéry derrière un slogan : “Faire entendre le camp des travailleurs”.

A 31 ans, Marie Ducruet, agent administratif à l’université de Grenoble, se lance pour la première fois dans la bataille des municipales. Tête de liste à Chambéry pour le Parti Lutte Ouvrière sous le slogan “Faire entendre le camp des travailleurs”, la candidate assure que la liste est « presque » terminée. « Nous pourrons la dévoiler prochainement […] elle sera composée de travailleurs de toutes origines ».

« Êtres les yeux et les oreilles des travailleurs »

D’emblée, Marie Ducruet prévient : « Nous ne venons pas pour gérer une municipalité […] Ce ne sont pas les élections qui changent le sort des travailleurs. Ce n’est pas non plus au niveau d’une ville que se gèrent les problèmes globaux comme la pollution, par exemple ».

Alors, Lutte Ouvrière souhaite se servir des élections pour imposer ses idées dans le débat public : « La bourgeoisie à ses candidats à chaque élection. Ce n’est pas le cas des travailleurs. À quel moment peut-on entendre leur voix ? » interroge Marie Ducruet.

Logement, salaires, conditions de travail… Face à ce qu’elle juge comme un déséquilibre des forces, elle en appelle à tous ceux « qui veulent relever la tête face à l’accumulation des attaques de la bourgeoisie » contre les travailleurs. « Si nous arrivons à obtenir des sièges à Chambéry, nous voulons êtres les yeux et les oreilles des travailleurs » poursuit la candidate tout en assumant de ne pas avoir « de mesures concrètes » pour la cité des ducs : « Nous ferons tout ce qu’il est possible de faire pour défendre les travailleurs »

Une 6e  formation politique en lice

Lutte Ouvrière est la sixième formation politique à se lancer dans la bataille des municipales de Chambéry. Et ça se bouscule au portillon de la gauche de la gauche. Après l’annonce de la liste “Chambé poing levé” (NPA) et dans l’attente d’une éventuelle candidature du mouvement Grand Chambéry Solidaire 2020, la liste de Lutte Ouvrière serait la troisième à se positionner à l’extrême gauche de l’échiquier politique. « Nous partageons un certain nombre de convictions avec nos camarades du NPA » explique Marie Ducruet. « Mais si nous étions d’accord sur tout, nous n’aurions pas deux formations politiques. Je pense que les travailleurs ont besoin de clarté. Nous sommes les seuls à parler de lutte des classes. » 

© Le Dauphiné Libéré (28/01/2020) - Droits de reproduction et de diffusion réservés