Rémy Dauvillier, candidat LO dans le Cantal : " Les travailleurs font tourner la société, ils doivent la diriger"

Article de presse
19/05/2022

Rémy Dauvillier, candidat Lutte ouvrière sur la première circonscription du Cantal. © MAGALI ROCHE

Candidat Lutte ouvrière sur la première circonscription du Cantal, Rémy Dauvillier se présente pour la cinquième fois aux législatives avec toujours le même objectif : faire l’union, non pas des gauches, mais des travailleurs.

Et de cinq. Rémy Dauvillier est candidat pour la cinquième fois sur la première circonscription, sous la bannière Lutte ouvrière. Même s’il sait qu’il ne fera pas un gros score (0,58 % en 2017), il part pour porter des valeurs qu’il a chevillées au corps depuis ses 17 ans. « Je sais que je ne serai pas élu mais je me présente pour une cause, pour dire qu’il y a une autre perspective pour la société, parce qu’on sait très bien que les élections ne vont rien changer, quel que soit l’élu. La crise va s’amplifier, le patronat s’en mettra toujours plus dans les poches sur le dos du monde du travail. »

Un constat : « Les gens y arrivent de moins en moins alors que les grandes fortunes explosent. Donc, il y a de l’argent et il faut le prendre là. On voit l’aggravation de la crise et l’inflation avec, en plus, l’inquiétude de ces bruits de botte que l’on entend, la guerre en Europe et ailleurs… »

Retrouver le chemin des luttes collectives

...

Pour lire la suite, cliquer sur le lien ci-dessous :

Magali Roche

Lire l'article en ligne