PSA Vesoul

Charlatans et troubadours

Brève
25/07/2019

Oyez, oyez. Toute la presse de Vesoul a été convoquée en début de semaine afin d’annoncer les intentions de recrutement du site PSA.

Roulez tambours, résonnez trompettes: il faudrait pourvoir à presque 300 emplois de cariste, maintenancier, etc. Le plus zélé serviteur s’est trouvé être le préfet de Haute-Saône, qui lance une grande « mobilisation » en écrivant une missive à tous les maires du département, histoire d’adouber ces derniers d’une mission de DRH subalterne.

La réalité, c’est que cela devient difficile de recruter de la chair fraîche pour un site où les horaires sont plus longs qu’ailleurs. La politique de PSA n’a pas changé, elle reste d’intensifier le travail, de supprimer des emplois, voire de fermer toute une usine à Herimoncourt, et pas d’investir les montagnes de deniers accumulés en embauchant et en qualifiant les intérimaires.

La politique des pouvoirs publics est elle aussi vieille comme Herode : préfet comme élus octroient leur aide et des millions d’euros de subventions à ceux qui n’en ont pas besoin.

Et ils inventent milles manières de chanter les louanges des seigneurs locaux. Tristes sires.