Besançon

CHU Minjoz, Non à la division entre travailleurs

Brève
30/07/2021

A l'appel de deux syndicats, FO et Sud, une partie du personnel de CHU Minjoz, à Besançon s’est rassemblée devant l’hôpital.

Elles ne se disent pas hostiles à la vaccination mais contre le pass sanitaire et l'obligation pour les personnels soignants d'être vaccinés. Ils l'ont dit, donc, le jeudi 29 juillet, devant le parvis du centre hospitalier.

De plus, ils s'inquiètent de la suite de la gestion de crise, notamment en cas de refus de se faire vacciner de la part des soignants. Ils craignent des sanctions pouvant aller jusqu’au licenciement.

D'autres regrettaient la division entretenue dans les services entre les vaccinés et les non vaccinés. C'est l'un des buts du gouvernement : dresser les travailleurs les uns contre les autres pour continuer à fermer des lits et à aggraver les conditions de travail.

La seule obligation qu'il faut imposer, c'est celle d'embaucher le personnel qui manque dans les hôpitaux et de rouvrir les lits qui ont été fermés depuis des années.

Les dernières brèves