Besançon

Comme chaque samedi, jaune, rouge ou noir, en colère pour le pouvoir d'achat

Brève
08/01/2019


Une pancarte au campement des gilets jaunes de Pontarlier

Le début de la manifestation de Besançon du samedi 5 janvier

Pour le quatrième samedi consécutif, 900 gilets jaunes et autres manifestants se sont rassemblés place de la révolution à Besançon. Le rendez-vous est pris pour chaque samedi au même endroit.

Les manifestants refusent les miettes accordés par Macron. Durant la semaine, un groupe de gilets jaunes a tenté de bloquer à nouveau les entrepôts Easydis du groupe Casino ; à Pontarlier, ils se sont installés sur un terrain privé juste à côté du rond point dont ils ont été délogés avant Noël et ils ont passé le réveillon ensemble.

Samedi 5 janvier, des rassemblements ont eu lieu à Besançon, Vesoul, Héricourt, Belfort, à l'entrée de l'autoroute à Baume-les-Dames. Parmi les manifestants, certains cherchent des solutions pour entraîner plus de monde dans les manifestations. 

Si on veut faire reculer les responsables de la baisse de notre pouvoir d'achat, à savoir les capitalistes, la contestation doit aussi se faire dans les usines et sur les lieux de travail.