Faurecia-Fuji-PMTC Beaulieu

Fabricants de chômeurs

Brève
10/06/2020

Depuis des années, des centaines d’intérimaires travaillaient pour Faurecia, Fuji et PMTC. Une partie de la production était assurée par eux. Maintenant que le travail reprend, ces camarades sont toujours au chômage. C’est scandaleux, ils ont travaillé avec nous, ils ont enrichi les actionnaires, ils doivent être payés et embauchés.

Chez Fuji, pour remplacer les intérimaires que la direction refuse de rappeler, on nous oblige à tenir plusieurs postes ou même à changer de tournée. Tout cela au mépris de nos conditions de travail ou de vie personnelle, sans parler des conséquences sur les salaires.

Le monde d’après ressemble comme deux gouttes d’eau au monde d’avant : chômage et appauvrissement pour les uns, surexploitation pour les autres. Pour répartir le travail entre tous sans perte de salaire, il faudra que les travailleurs l’imposent.

Les dernières brèves