Easydis Besançon

Non aux licenciements !

Brève
11/02/2024

Le dépeçage du groupe Casino se poursuit. Intermarché et Auchan ont racheté 288 magasins, Carrefour une autre partie. Entre le siège social à Saint-Etienne, les magasins non repris et la filiale logistique Easydis, dont six plateformes sur douze devraient fermer, plus de 6000 emplois sont menacés.

A l’entrepôt Easydis de Besançon Planoise, 173 emplois sont en jeu auxquels s’ajoutent les prestataires comme ceux de la maintenance des charriots élévateurs. Il n’y a presque plus de livraisons à Besançon et les travailleurs sont dans l’incertitude.

Pendant des années, le groupe Casino a enrichi des familles Guichard, fondateurs du groupe ou les Kemlin, ou plus tard Jean-Charles Naouri. Aujourd’hui, c’est le milliardaire Kretinsky qui rafle la mise en vendant les magasins à la découpe. Il faut imposer l’interdiction des licenciements et prendre sur la fortune de tous ces actionnaires d’hier et d’aujourd’hui pour préserver la vie des travailleurs menacés de licenciement.

Les dernières brèves