Besançon

« Pas de radio, pas d’hosto ! »

Brève
22/01/2020

rassemblement devant le CHU

Mardi 21 janvier, dans le cadre d’une journée nationale, les manipulateurs radio du CHU de Besançon étaient en grève. Ils revendiquent une revalorisation des grilles salariales, la reconnaissance de la pénibilité et l’exposition aux risques inhérents à leur profession (rayonnements ionisants, radioactivité, champs magnétique, brancardage, etc.).

Ils dénoncent leurs conditions de travail qui s’aggravent, la complexité de leur métier, et une non reconnaissance de leur qualification : un manipulateur débutant est payé 1400 € pour terminer en fin de carrière à 2300 €. Et le fait qu’ils n’aient pas droit à la prime Buzyn a été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. C’est donc organisés et déterminés qu’ils se sont rassemblés sur le parvis du CHU le matin pour distribuer des tracts aux patients et aux visiteurs, renforcés par la présence des collègues de Vesoul et de Lons Le Saunier avant de se retrouver à 14 h devant les locaux de l’ARS (Agence Régionale de Santé) pour se faire entendre, rejoints par les manipulateurs de l’hôpital de Trévenans.

Une journée qui en appelle une autre, notamment le vendredi 24 pour la manifestation à Besançon.

Les dernières brèves