Hérimoncourt

PSA : la violence patronale contre les travailleurs

Brève
08/02/2019

La direction du groupe PSA a annoncé lors d’un comité central d’entreprise la fermeture du site d’Hérimoncourt et le transfert des productions à Vesoul, l’objectif étant le profit attendu avec les économies induites.

Cette fermeture était préparée en silence depuis des mois. Méthode classique de PSA qui a pratiqué de même pour la fermeture d’Aulnay et de Saint Ouen. Aux deux cents travailleurs qui produisaient des moteurs recyclés, la direction locale il y a encore une semaine promettait du travail avec « des objectif ambitieux et les retombées des orientations de l’économie circulaire ». Les travailleurs se sont mis en grève. Immédiatement certains élus ont sorti leur attirail d’anesthésistes. La lutte contre les fermetures d’usine est difficile, les patrons ont du savoir-faire, de l’expérience et des alliés syndicaux et politiques etc...

Les travailleurs d’Hérimoncourt ne pourront compter que sur eux mêmes. Les patrons comme Peugeot sont richissimes, alors qu’il payent pour assurer la survie de ceux qui ont bâti leur fortune.